verdure


verdure

verdure [ vɛrdyr ] n. f.
• v. 1200; de verd vert
1Couleur verte de la végétation. « Les allées, où tranchait, sur la verdure, le gilet rouge d'un domestique » (Flaubert). « Les voilà ces sapins à la sombre verdure » ( Musset).
2Par ext. Arbres, plantes, herbes, feuilles. végétation. « Salut ! bois couronnés d'un reste de verdure » (Lamartine). feuillage. Rideau de verdure. Tapis de verdure, de gazon. « Une résidence d'été, noyée dans la verdure » (Loti). Théâtre de verdure.
Tapisserie de verdure (ou à verdures),ornée d'un paysage où dominent les tons verts (opposé à tapisserie à personnages) . — Ellipt Une verdure.
3Plante potagère que l'on mange crue, en salade.

verdure nom féminin (ancien français verd, vert) Littéraire. Couleur verte de la végétation : La verdure des prés. Végétation d'un lieu (arbres, plantes, herbes, feuillage) : Un tapis de verdure. Familier. Légumes verts, salades qu'on mange crus : Qui veut encore de la verdure ? Tapisserie dans laquelle des feuillages tiennent la plus grande place. ● verdure (expressions) nom féminin (ancien français verd, vert) Théâtre de verdure, théâtre en plein air, dans un décor de verdure. ● verdure (synonymes) nom féminin (ancien français verd, vert) Végétation d'un lieu (arbres, plantes, herbes, feuillage)
Synonymes :

verdure
n. f.
d1./d Couleur verte des végétaux.
d2./d (Sing. collectif.) Herbes, plantes, feuilles, arbres. Se promener dans la verdure.
Loc. Théâtre de verdure, aménagé en plein air.

⇒VERDURE, subst. fém.
A. — 1. Couleur verte des organes végétatifs, des végétaux chlorophylliens. Verdure des prairies, des prés. Nous attribuons nos affections à ses couleurs [de la fleur]: l'espérance à sa verdure, l'innocence à sa blancheur, la pudeur à ses teintes de roses (CHATEAUBR., Génie, t. 1, 1803, p. 208). Le printemps (...) se ralentit déjà; la poésie intérieure prend une teinte pâle comme les gazons qui passeront bientôt de leur verdure triomphante à ce jaune aride et brûlé dont l'ardente saison les frappera (M. DE GUÉRIN, Corresp., 1834, p. 141).
2. Couleur d'une chose naturellement verte ou teinte en vert. L'eau avait bleui les murailles, raviné les verdures du crépi (CHÂTEAUBRIANT, Lourdines, 1911, p. 173). Ma mère (...), dans sa robe de verdure mousseuse ornée d'une fleur mauve (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 10).
B. — 1. a) Ensemble des organes végétatifs qui deviennent verts au printemps ou qui restent verts. Verdure éternelle, naissante, nouvelle; verdure foncée, noire, pâle, sombre, tendre; douce, fraîche, jeune verdure. L'émotion de la vie nouvelle ne commence pas pour nous quand toute la nature se couvre de la verdure uniforme des végétations vulgaires. Elle commence quand nous voyons le chêne, du feuillage ligneux de l'autre an (...), arracher sa feuille nouvelle; quand l'orme (...) nuance d'un vert léger la délicatesse austère de ses rameaux aériens (MICHELET, Oiseau, 1856, p. 164). Les belles verdures des arbres levaient leurs masses régulières, ruisselantes de sève, comme acides à l'œil. (...) de partout d'en haut venait (...) le même grand flot de feuillages (RAMUZ, A. Pache, 1911, p. 210).
P. méton. Printemps. Un vieillard qui aura cent ans à la verdure prochaine (FEUILLET, Scènes et com., 1854, p. 121).
Au fig. [À propos d'une pers.] Début de la vie, épanouissement de la jeunesse. Il peut (...) être permis de se parer en un âge qui est la fleur et la verdure des ans, qui est la matinée et le printemps de la vie (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 219).
En partic. Herbe, gazon. Tapissé de verdure. Je la conduisis sur la pelouse (...). Nous nous assîmes sur un lit de verdure entouré d'arbres fruitiers (GENLIS, Chev. Cygne, t. 2, 1795, p. 21).
b) GASTR. Légume (notamment avec des feuilles vertes) ou plante aromatique consommé(e) cru(e) en salade ou cuit(e). Lavez (...) une forte poignée de cerfeuil, une vingtaine de branches d'estragon, (...) une pincée de ciboulettes. Cette verdure étant égouttée, vous la faites blanchir (...) avec du sel, afin de la conserver bien verte (Gdes heures cuis. fr., Carême, 1833, p. 131). Au pavillon des légumes-fruits: 192.000 kilos, de verdures diverses principalement, épinards et salades (L'Œuvre, 23 mars 1941).
c) Au plur., ÉLEV. ,,Fourrages consommés verts, tout particulièrement au printemps, après les mois d'hiver où le bétail a mangé surtout des fourrages secs`` (FÉN. 1970). Elle alla arracher de l'herbe pour ses lapins (...), elle rapportait de pleins tabliers de verdures grasses, sur lesquelles ses bêtes tombaient goulûment (ZOLA, Faute Abbé Mouret, 1875, p. 1454).
d) DÉCOR. Feuillage servant à garnir un bouquet de fleurs, une table, un local. Des feuilles de fougère, délicatement rangées, changeaient certaines assiettes en bouquets entourés de verdure (ZOLA, Ventre Paris, 1873, p. 636). V. bosquet ex. 4.
2. Ensemble des végétaux verts qui recouvrent un territoire. Verdure du jardin, du parc; caché, enfoui dans la verdure; couronné, couvert de verdure; au milieu de la verdure; en pleine verdure; cadre, fond de verdure; bouquets, îlots, masses, massifs, mer, océan, rempart, rideau, voûte de verdure; odeur, parfum de verdure. Une épaisse verdure est jetée sur tout ce pays comme un manteau splendide; c'est dans toute l'île un même fouillis d'arbres, (...) des milliers de cocotiers (...) balancent perpétuellement leurs têtes au-dessus de ces forêts (LOTI, Mariage, 1882, p. 98).
Berceau de verdure. V. berceau II A 1. Des chemins creux qui s'engouffraient sous des berceaux de verdure, dont les branches réunies, s'abaissant en voûtes (...) permettaient à peine d'y passer (FLAUB., Champs et grèves, 1848, p. 293). Cabinet de verdure. V. cabinet1 I A 1 p. anal. La charmille (...) plantée de petits pieds (...) que l'on dirigera en tonnelle continue appelée « cabinet de verdure », lieu futur de causerie à l'ombre (PESQUIDOUX, Livre raison, 1925, p. VI). Salle de verdure. V. salle C 3.
Coin, trou de verdure. Petit espace à l'écart dans la nature et où abondent les végétaux. C'était un petit coin de verdure enchâssé dans la roche grise. Une herbe fine et serrée formait le tapis; quelques massifs de troënes et de lauriers servaient de tentures (ABOUT, Roi mont., 1857, p. 106). L'entonnoir profond qui contient, dans un merveilleux et énorme trou de verdure, plein d'arbres, de broussailles, de rocs et de fleurs, le lac Pavin (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Humble drame, 1883, p. 402).
Théâtre de verdure. Il me paraissait que tout dans les pièces de Shakespeare (...) sent (...) le théâtre de verdure. M. Boulenger se dit frappé au contraire de ce que ces pièces présentent de livresque, de « spectacle dans un fauteuil » (THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p. 83).
P. méton. Tapisserie à verdure(s)/de verdure ou, p. ell., verdure (de Flandres, etc.). Tapisserie représentant principalement un ensemble de végétaux. Tendu de verdure(s). On appelait verdures d'Auvergne des tentures de tapisserie représentant des arbres, des feuillages et des oiseaux, sans personnages et sans paysage déterminé. On les fabriquait, je crois, à Clermont (SAND, Beaux MM. Bois-Doré, t. 1, 1857, p. 210). Une chambre de princesse captive, tendue de vieille tapisserie à verdure (FEUILLET, Journal femme, 1878, p. 36). [Le tableau] représente un jugement de Pâris sur un fond de forêt pareil à une verdure: Une verdure flamande aux arbres fabuleusement bleus (LORRAIN, Sens. et souv., 1895, p. 304).
3. Empl. subst. fém. Ce qui est végétal, le végétal. Sitôt les primes tiédeurs de mars, il semait le volubilis traditionnel et le classique haricot d'Espagne. Car il avait, ainsi que tout vrai Parisien, la passion ingénue et émue de la verdure (COURTELINE, Ronds-de-cuir, 1893, p. 134). Je ferai mon entrée dans le monde (...) Comment me passer de la campagne, avec cette faim de verdure qui ne me quitte guère? (COLETTE, Cl. école, 1900, p. 280).
C. — Argot
1. Laisser qqn en verdure. ,,Le laisser en plant « pour reverdir »`` (ESN. 1966). Rester en verdure. Il était resté en verdure pendant que les autres étaient partis à la rigolade (ESN. 1966, p. 2).
2. Être verdure. Être réduit à l'impuissance, être sans argent. Tâche d'en sortir [de la prison maritime] et surtout ne te bile pas: si tu es verdure, tu peux t'en rapporter à moi pour serrer la cuiller [faire son affaire] à ce vieux fayot (Dépêche de Brest, 10 févr. 1906 ds ESN. Poilu 1919, p. 537). — Trois francs! Mon vieux, faudrait voir à m'remplumer, sans ça, en r'descendant, j'suis verdure. T'es pas l'seul à avoir pas lourd (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 194).
REM. 1. Verduresse, subst. fém., vx, synon. (supra B 1 b). Vendre, acheter de la verduresse (Lar. 20e). Les cris qui, naguère, peuplaient le silence des rues (...): (...) la marchande de primeurs, offrant « la tendresse, la verduresse » (DUMESNIL, Hist. théâtre lyr., 1953, p. 202). [En loc. exclam.] Une marchande de quatre-saisons (...) usait pour sa litanie de la division grégorienne: À la tendresse, à la verduresse Artichauts tendres et beaux Ar-tichauts (PROUST, Prisonn., 1922, p. 118). 2. Verduret, -ette, adj. et subst. fém. a) Adj. Légèrement vert. Ce (...) qui n'était pas encore bien mûr au temps de la vendange. Tout ce qui était encore un peu vert, un peu verduret (PÉGUY, Myst. charité, 1910, p. 26). b) Subst. fém., vieilli. Broderie verte sur l'habit des Académiciens. La gent de lettres doit se remuer beaucoup maintenant pour avoir son fauteuil. « À l'Académie! (...) » (...). Aux trente-neuf visites qu'il faut faire dans Paris pour briguer la verdurette, je préfère celle que je ferai (...) pour vous baiser les deux mains (FLAUB., Corresp., 1867, p. 316).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin XIIe s.-déb. XIIIe s. « couleur verte de la végétation » d'où « herbes, plantes, feuilles vertes » (Chansons attribuées au Chastelain de Couci, éd. A. Lerond, p. 159); 1629 cabinet de verdure (F. BOISROBERT, Histoire indienne, p. 386); 1874 théâtre de verdure (MICHELET, Chemins Europe, p. 498); 2. 1393 « plantes potagères de couleur verte » (Ménagier de Paris, II, 5, éd. G. E. Brereton et B. Smalley, p. 248); 3. 1464 tappicerie de verdure (Mandement de Philippe Le Bon ds HAVARD); 1574 p. ell. verdure (Testam. de feu Clement Sarasin, Chirog., A. Tournai ds GDF. Compl.). Dér. de vert; suff. -ure. Fréq. abs. littér.:1 816. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 3 084, b) 4 286; XXe s.: a) 2 601, b) 1 229.
DÉR. Verdurier, -ière, subst. a) Subst. masc., hist. ,,Bas-officier qui fournissait les salades, les asperges et autres légumes verts, dans les maisons royales`` (RAYMOND 1832; dict. XIXe et XXe s.). b) Subst., vx ou région. (Nord de la France, Belgique). Personne qui vend de la verdure, des légumes verts. Le petit carreau des Halles commençait à s'animer. Les charrettes des maraîchers (...), des verduriers se croisaient (NERVAL, Bohême gal., 1853, p. 148). Une puissante voix féminine, dans la rue, modula l'appel des verdurières (COLETTE, Chambre d'hôtel, 1940, p. 180). [], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694 (1694-1878 au masc.; 1935 au masc. et au fém.). 1res attest. 1553-55 verdurier (Dép. de la mais. roy., Arch. Seine-et-Marne ds GDF.), 1596 verduriere (HULSIUS); de verdure, suff. -ier.

verdure [vɛʀdyʀ] n. f.
ÉTYM. V. 1200; de verd, vert.
A
1 Couleur verte (de la végétation). || La verdure des mûriers et des pins (→ Flot, cit. 8). || « Ces sapins à la sombre verdure » (→ Gorge, cit. 32). || La verdure éternelle du gui (1. Gui, cit. 3).
2 Par ext. Arbres, plantes, herbes, feuilles. Végétation. || « Salut ! bois (cit. 9) couronnés d'un reste de verdure ». Feuillage (→ Couvert, cit. 5; houle, cit. 4). || Rideau, draperies (1. Draperie, cit. 3), courtines, éventails (cit. 5), murs, rempart de verdure (→ Azurer, cit. 1; borner, cit. 20; liane, cit. 1; tache, cit. 4). || Tapis de verdure, de gazon. || La verdure commence à poindre (cit. 7). || Une maison dissimulée (→ Jouer, cit. 47), noyée (1. Noyé, cit. 13) dans la verdure. || Cet éden (cit. 3) de verdure. — ☑ Loc. Théâtre de verdure.(1690). || Cabinet de verdure.
1 La multitude de haies vives qui entourent d'irréguliers et de nombreux héritages, tous plantés d'arbres, donnent à ce tapis de verdure une physionomie rare parmi les paysages de la France (…)
Balzac, les Chouans, Pl., t. VII, p. 772.
2 (…) on apercevait les allées, où tranchait, sur la verdure, le gilet rouge d'un domestique (…)
Flaubert, Bouvard et Pécuchet, IX.
3 (1464). || Tapisserie (cit. 4) de verdure (ou à verdures), ornée d'un décor de verdure, d'un paysage où dominent les tons verts (par oppos. aux tapisseries à personnages).(1574; dans le même sens). Ellipt. || Une verdure.
2.1 Une de ces tapisseries de Flandre appelées « verdures » garnissait les murailles. (…) Celle-ci était usée, élimée, passée de ton; les lés décousus faisaient cent hiatus et ne tenaient plus que par quelques fils et la force de l'habitude. Les arbres décolorés étaient jaunes d'un côté et bleus de l'autre.
Th. Gautier, le Capitaine Fracasse, I.
B (V. 1398). Plante potagère que l'on mange crue, en salade. Cf. Le cri des marchands des quatre saisons (cit. 5) : à la verduresse.
3 (…) il apporta encore plusieurs verdures sur de petites assiettes, et notamment des koulkas découpés dans du vinaigre (…)
Nerval, Voyage en Orient, Femmes du Caire, III, III.
DÉR. Verdurier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • verdure — Verdure. s. f. Les feüilles vertes des herbes & des arbres. La verdure est agreable au mois de May. nous estions couchez sur la verdure. On appelle aussi Verdure, ou Tapisserie de verdure, Une tenture de tapisserie qui represente principalement… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Verdure — Ver dure, n. [F., fr. L. viridis green. See {Verdant}.] Green; greenness; freshness of vegetation; as, the verdure of the meadows in June. [1913 Webster] A wide expanse of living verdure, cultivated gardens, shady groves, fertile cornfields,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • verdure — c.1300, fresh green color, from O.Fr. verdure greenness, from verd, variant of vert green, from L. viridis (Cf. Sp., It. verde), related to virere be green, of unknown origin. Perhaps ult. from a root meaning growing plant and cognate with Lith.… …   Etymology dictionary

  • Verdüre — (aus dem Französischen von vert: grün) ist die Bezeichnung für Wandteppiche des 15.–18. Jahrhunderts, deren Motive vor allem aus in grünen Farbtönen gehaltenen Pflanzen bestehen. Auch Darstellungen von Landschaften oder Tieren, insbesondere… …   Deutsch Wikipedia

  • verdure — ► NOUN ▪ lush green vegetation. ORIGIN from Old French verd green …   English terms dictionary

  • verdure — [vʉr′jər] n. [ME < OFr < verd, green < VL * virdis, for L viridis: see VERT1] 1. the fresh green color of growing things; greenness 2. green growing plants and trees; green vegetation 3. vigorous or flourishing condition verdured adj …   English World dictionary

  • verdure — (vèr du r ) s. f. 1°   Couleur verte (acception très rare). •   J ai la cuisse bleue, il est vrai, mais je ne tombe pas d accord de la tête verte ; je voudrais pourtant bien avoir changé du bleu de ma cuisse contre un peu de verdure à ma tête, j… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VERDURE — s. f. Il se dit de La couleur verte que présentent les herbes, les plantes, les feuilles des arbres, surtout au printemps. La verdure des prés, des champs, des bois. La campagne est belle au mois de mai, à cause de la verdure. Ces prés, ces bois… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VERDURE — n. f. Couleur verte que présentent les herbes, les plantes, les feuilles des arbres, surtout au printemps. La verdure des prés, des champs, des bois. La verdure plaît aux yeux. Il se dit aussi des Herbes, des plantes et des feuilles mêmes. Se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • verdure — La verdure des fruicts qui ne sont encore meurs, ou qui sont cueillis avant leur saison, Acerbitas. Lieu plein de verdure, ou d herbes verdes, Viretum, siue Virectum. Ouvrage de verdure, comme on voit parmi les jardins de plaisance, en forme de… …   Thresor de la langue françoyse


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.